top of page

Gangbang avec une jeune Beurette


Gangbang Beurette
Beurette de 18 ans et déjà un Gangbang !

Lors d'un programme d'échange "étudiants" une fille de ma classe Georgina m'a proposé de l'accompagner. Une soirée dans un château ça promettait d'être sympa. Elle m’avertit que ce programme avait comme objectif de réunir en une seule soirée le plus d'étudiants(es) possible pour une baise hard. Waouh ça commençait enfin à retenir mon intérêt. Un frisson parcouru ma poitrine faisant bander délicieusement mes petites pointes châtaigne. Je passe beaucoup de temps à étudier (mes parents paient mes études et je ne veux pas les décevoir) soit en cours soit à la bibliothèque alors les occasions de trouver un petit plan sexe sont assez réduites pour moi. Et pourtant j'adore faire les plans HOT même si je n'ai pas encore beaucoup d'expérience vu que je me suis faite dépucelée durant l'été dernier, une petite rencontre coquine qui a duré le temps des vacances mais qui m'a permis de perdre mon hymen.


Je m'appelle Inès et je suis une jolie Beurette teen, comme on dit. En fait je viens tout juste d'avoir 18 ans et je suis étudiante. D'origine marocaine je suis typée, cheveux mi-longs bouclés bruns foncés, peau halée, les yeux noisette, je n'aime pas mes lèvres car je les trouve trop pulpeuses.

Pour le corps, je suis de taille moyenne, très mince, avec des petits seins pointus, des hanches étroites, et parait-il un beau petit cul de beurette. Quelques heures avant de rejoindre notre petite orgie, j'invite Georgina au hammam. Pendant deux heures nous profitons des bains vapeur mais aussi d'un gommage du corps entier à l'huile de litchi. Il faut marquer le coup. Détendues, nous allons nous changer rapidement. Je suis déjà tout excitée en pensant à cette baise d’un soir. En pénétrant dans le château je comprends très vite que la pièce principale sert de "brasserie" et que le meilleur se passe dans les chambres. Garçons et filles sont en sous-vêtements ou nues, y'en a pour tous les goûts, la musique langoureuse permet aux groupes de se frotter les uns aux autres. J'attrape un soda près d'une table (je ne bois pas car je ne supporte pas l'alcool) pendant que ma camarade me propose qu'on se dévêtisse sous les regards brillants de plusieurs mecs postés à côté de nous.


J'enlève ma robe très vite, Georgina porte un maillot de bains string 1 pièce à motifs de tigres sublime. Elle se retourne et roule des yeux en voyant mes dessous. Je ne suis pas une adepte du BDSM ni fétichiste mais de mon voyage en Espagne j'ai rapporté un body harnais composé uniquement de lanières noires sans tissus. Les lanières d'une largeur d'environ 1 cm sont élastiques et s'entrecroisent entre mes seins et mes fesses, faisant plusieurs tours sur mon corps, ça donne la sensation de ne pas être nue et surtout ça met en valeur la moindre parcelle de mon corps totalement épilé, lisse et brunâtre. Quelques sifflements nous suivent tandis que nous prenons nos marques, au début ensemble mais très vite Georgina s'allonge sur un sofa entouré de deux mecs entreprenants. Je m'éclipse préférant la laisser s'éclater.


Je continue ma découverte et stoppe devant un petit salon, fascinée par le spectacle d'une étudiante en train de se faire prendre en levrette pendant qu'elle suce une rangée de bites tendues. Près d'eux, deux couples baisent l''un à côté de l'autre pendant que les deux nanas s'embrassent tout prenant des coups de bites. Au bout de quelques minutes je vois les couples échanger leur partenaire. Près de moi, plusieurs mecs debout se font sucer, d'autres se branlent en ronde autour d'une fille qui se caresse le corps pendant qu'elle reçoit de la semence. Je sens un souffle chaud contre ma nuque et des regards appréciateurs sur ma tenue particulière.


- "Dis ma belle Beurette mes potes et moi on se demandait si un gang bang te tente" ?

Une douce chaleur envahit mon fessier quand ses mains glissent dessus. Je me retourne lentement, il me tend la main un sourire charmeur aux lèvres et je le suis le long du couloir jusqu'à une autre chambre où ses copains nous attendent déjà bien occupés avec une petite asiatique que j'ai déjà croisé en cours et une autre fille très grande et ronde qui gémis pendant qu'un garçon la lèche et qu'un autre l'embrasse en lui caressant les seins. Ici et là d'énormes pots remplis de capotes, j'en saisie une pleine poignée et les donne au garçon qui est venu me chercher en insistant sur le fait que ce n'est pas négociable.


Malgré les lumières tamisées j'arrive à distinguer le visage des 4 garçons qui m'ont invité. Très vite je suis prise en main, avec douceur ce qui m'arrange. Allongée sur le dos Jeff (celui qui est venu me proposer un gang bang) m'embrasse tout en titillant mes tétons :

- "Hum tu es très belle, une Beurette Teen comme je les aimes, j'ai super envie de toi, et moi est ce que je te plais ?".

J'aimerais répondre mais le plaisir a pris le contrôle de mon corps, je ferme les yeux et me laisse aller au rythme de ses caresses, très vite d'autres mains s'emparent de mes seins, je m'habitue très vite à toutes ces mains inconnues qui m'effleurent où me pelotent. Jeff me lèche divinement bien mais quand il revient pour m'embrasser de nouveau je me rends compte qu'un autre garçon a pris sa place entre mes cuisses et qu'il suce encore mieux tout en me doigtant. Très vite mon anus est également sollicité, ça tombe bien j'aime qu'on m'encule. Humm quelle belle rencontre sexe


Jeff promène sa queue sur mon visage en me demandant si j'aime, je hoche la tête, il en profite pour l'enfiler gonflée dans ma bouche, prenant soin d'écarter mes cheveux afin qu'on me voie sucer, son copain approche lui aussi sa bite, je passe de l'une à l'autre en les suçant bien fort, en crachant dessus pour que ça glisse bien. Les choses s'enchaînent : Jeff me positionne en levrette, me claque un peu les fesses en disant aux autres que je mouille bien, que je suis leur Beurette salope. Il me pénètre en premier. C'est tellement bon, je me sens remplie et je jouis rapidement, lui aussi, rassurée qu'il est pris le temps d'enfiler une capote. Je me sens comme une poupée jouisseuse, ma bouche prise entre deux bites s'évertue à sucer sans relâche pendant que mon vagin se contracte de spasmes de sensualité à chaque nouveau coup de queue, des queues qui se succèdent et qui m'arrachent des gémissements lascifs. Une main saisit la mienne avec douceur et la pose sur son sexe dur, inconsciemment je me mets à branler cette nouvelle queue inconnue, d'abord doucement puis un peu plus vite, je lève le regard autour de moi et aperçoit plusieurs silhouettes d'hommes en train de se branler à la vue du spectacle de sexe hard que nous offrons mes comparses et moi. C'est électrisant. Je n'entends que des souffles de satisfaction, des gémissements rauques, des râles de contentement. On me traite de Beurette, de Teen débridée, d’Arabe salope, de cochonne Orientale… Tout y passe et effectivement, je mouille comme une vraie petite salope.


Une odeur forte de "cul" et de sperme accentue encore plus mon désir de baise hot. Mon ventre est en feu, mes lèvres avides continuent à se s'ouvrir avec désir dès qu'un gland se pointe. Les garçons forment une sorte de cercle autour de moi à présent, leurs bites dirigées vers mes seins et mon visage, Le plus âgé, un peu costaud s'allonge sur le dos pour venir m'assoir sur lui, mon clitoris est un peu "anesthésié", néanmoins mon vagin reste souple et s'élargi dès que je m'empale sur sa grosse queue qui très vite me fait gémir comme une "bête"... Hé oui, une vraie Beurette salope comme ils aiment le répéter. Il pétri mes tétons très forts, ses mains changent de place autour de ma taille pendant qu'il me soulève afin qu'un autre de ses camarades puisse venir m'enculer en sandwich. Leurs couilles claquent contre mon petit cul de Beurette, je prends mon pied à plusieurs reprises. Une double pénétration me galvanise, ma bouche reste inactive quelques minutes avant que je me prenne une bite nerveuse qui s'enfonce rapidement au fond de ma gorge, des mains soulèvent mes fesses pour que ceux qui matent en se masturbant n'en perdent pas une miette. Je reçois de la jute un peu partout mais je n'ai pas envie de m'arrêter.


A peine les copains ont-ils fini que deux autres prennent leur place, plus chauds et avec des bites encore plus dures. Je ne me reconnais plus, j'en veux encore alors à chacun leur tour mon quatuor fait en sorte de me régaler un maximum, conscient de mon gros appétit. Toujours assise je continue à pomper des bites, certaines me frappent doucement le visage, d'autres s'activent à faires des vas et viens rapides au fond de ma gorge. Je remue de haut en bas, ma chatte et mon anus sont offerts à la ronde, mes complices ne me donnent aucun répit et tant mieux car la nuit n'est pas finie…

88 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page